Carrelage céramique

La céramique est un terme qui désigne les carrelages fabriqués sur la base essentielle d’argile humide à laquelle sont ajoutés d’autres constituants naturels (terre, sable, quartz, feldspath…). Selon la qualité de leurs constituants, les techniques de cuisson et le traitement subi, le carrelage en céramique aura des propriétés mécaniques très variables.

On peut classer le carrelage céramique de cette manière :

 

Carrelage céramique– La terre cuite est un carrelage céramique constitué d’argile ordinaire, jaune, ocre ou rouge, mélangée à du sable. Elle est cuite en une seule cuisson vers 850-900°C.
C’est un matériau poreux, qui pour être utilisé en carrelage, doit être traité contre l’humidité et les taches. Son épaisseur est souvent plus importante que les carreaux en grès.
Sa couleur sera plus ou moins foncée selon sa place dans le four, traduisant sa montée en température et ainsi sa robustesse.
Le grès est également un carrelage céramique. Il est composé de deux grands types :
. Le grès cérame est constitué d’argiles contenant des composés minéraux (du feldspath et du quartz) :
Il résiste ainsi à l’eau et aux taches. Cuit à une température élevée, aux environs de 1 300°C, ce carrelage pressé possédera au final de bonnes qualités de densité et de dureté, même de résistance au gel. Il est de plus d’une porosité extrêmement faible et antidérapant.
. Le grès étiré est identique en composition au grès cérame :
Ce carrelage est étiré, c’est-à-dire que les composants après être malaxés sont passés dans une filière avant le préformage.
Cette fabrication confère à ce grès un aspect rustique, sans décor.devis gratuit